viande

Je vois bien qu’il y a quelque chose d’animal dans nos relations. Au bureau, mon employeur me regarde souvent avec appétit. A mon arrivée le matin, il met beaucoup d’empressement à étudier mon teint, mes formes, mon allure. Il s’inquiète souvent pour ma santé, tient toujours à ce que je me sente bien, comblée, épanouie. Parfois il m’entraîne devant la glace et tout en me jaugeant me dit d’une mine affligée que je ne mange pas assez, qu’il faut que je grossisse. Pendant la pause du déjeuner il insiste même pour qu’avec mes collègues j’aille au supermarché du coin et que je remplisse généreusement mon caddy.
Allez-y ! et peu importe si vous prenez quelques minutes de plus !
De retour au bureau, il me dévore littéralement des yeux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :