point de vue

Consigne. Envisagez les gens que vous croisez comme autant de points de vue, de postes d’observation. Cela peut être utile si par la suite vous avez à rédiger un quelconque rapport. Imaginez-vous à leur poste, et modifiez le regard. Modifiez-le de telle sorte que vous occupiez une autre place, à vous de la définir. Déplacez le centre, redécoupez l’espace, et observez ce qui se passe. Quoi qu’il arrive, ayez toujours en tête la quête du meilleur poste, du meilleur angle. Cela vous sera précieux au moment de la reconstitution.
Tenez, prenons, là, tout de suite, vous sortez de cette soirée festive, vous avez bu un coup de trop, vous titubez, vous distinguez les lumières de votre ville comme dans un moniteur d’électroencéphalogramme, vous êtes confusément heureux, l’air frais  vous  fait  du  bien, vos  copains vous tiennent  le  bras, chahutent avec vous,  vous regardent d’un œil flou et hilare. Là-bas, au loin, vous situez vaguement deux sdf assis par terre, peut-être sur un banc, ils parlent à voix basse et semblent vous observer avec méfiance. C’est là. Le point de vue. Allez-y.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :