gouffre

gouffre

On croit que le vertige n’existe que dans les hauteurs, mais celui que nous rencontrons dans les profondeurs, dans les gouffres, est bien plus saisissant. Certes, moins visible est notre exploit, mais sûrement tout aussi risqué, peut-être davantage. Suffocation, assommement, chute, étouffement, égarement, ensevelissement, oubli, congélation, brûlure, noyade… Tels sont les dangers quotidiens qui nous guettent dès que l’on entreprend ce voyage souterrain.
En grimpant on dépasse ses limites, on touche le ciel, on s’élève dans la galaxie, on s’échappe dans l’univers. En descendant on se recentre, on s’enfonce, on se réduit, on se condense, on se resserre. Au lieu du grand air on a un goût métallique dans la bouche, on ne s’évapore pas, on se matérialise.
Sonder, piocher, creuser, forer, trouer l’écorce et descendre, toujours un peu plus bas, vers le noyau. A force de répéter mille fois ces petits gestes verticaux, parfois certains d’entre nous connaissent le vertige des profondeurs. Inconscients soudain de notre percée, ils pensent pouvoir arriver au but en quelques enjambées, quand des générations entières se succèdent pas à pas en se livrant patiemment la flammèche. Tels des illuminés, ils bondissent fougueusement dans la roche, poussent, défoncent les parois, plongent la tête en avant, se jettent droit dans les failles, dévalent les galeries qu’ils éventrent et d’où remonte en écho leur rire, croyant voir de leurs propres yeux le centre. Ceux-là, même s’ils finissent inexorablement par se perdre, ceux-là restent pour nous les authentiques pionniers.
Nous n’appelons pourtant pas cette recherche un sport, et quels que soient le rythme et le niveau de notre progression, nous refusons de nous faire homologuer, nous ne pratiquons pas de record, nous n’avons pas de champions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :