ambulant

ambulant

Il est regrettable que de nos jours on ne fasse pas plus appel aux vitriers dans la rue. Le métier est en voie de disparition. Désormais les gens se contentent de passer commande sans quitter leur logis, et si une vitre leur pose problème, ils changent en un clic toute la fenêtre.
Je tiens personnellement à poursuivre et faire perdurer mon activité. Nous sommes à présent si peu à l’exercer qu’à l’heure actuelle je ne connais même pas les rares artisans qui comme moi transportent quotidiennement sur le dos leur portion de verre.
Pour ma part, je suis fidèle au poste et dès les premières lueurs du matin, j’arpente la région à la recherche du client. Marcher tout le jour sans m’arrêter ou presque n’est pas mauvais pour mon commerce, car grâce à l’extraordinaire réflexion lumineuse de mon matériau, on peut me repérer à une large distance et m’appeler. De toutes façons je dors peu, et comme je tiens très mal assis et ne peux m’allonger nulle part aisément sur le ventre, je préfère de très loin la pratique de la marche. Enfin, ayant contracté à la naissance un défaut à la colonne vertébrale, la vitre m’aide opportunément à me tenir droit.
Bien que mes bras et mes jambes soient considérablement musclés par cette activité, je tiens à dire que je suis une personne fragile. N’importe qui ne peut pas me donner une tape sur l’épaule, et j’ai constamment besoin de douceur et de calme autour de moi. C’est pourquoi une marche ininterrompue et régulière me permet de ne pas m’exposer aux dangers d’une trop grande promiscuité ou d’une éventuelle bousculade. J’avance continuellement en attendant qu’un client m’appelle.
Un jour ou l’autre je trouverai bien un client, mais il me faut d’ici là affronter quotidiennement la peur que ma vitre craque et se brise en raison d’une maladresse de ma part ou d’une quelconque malveillance extérieure (je vois bien autour de moi combien ma persistance à continuer cette activité est gênante).
Je ne crains pas de perdre la vitre car ce qui doit arriver arrivera, mais je redoute surtout le bruit que le verre émet en se brisant ainsi que le fracas de chaque morceau s’éparpillant sur le sol.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :