disparitions

disparitions

Il y a plusieurs intervalles dans la journée où la même escroquerie se produit. On ne sait pas exactement à quel moment elle va se déclencher. On ne la constate qu’après coup, lorsqu’on s’aperçoit que plusieurs minutes, une heure parfois, sont subitement passées à la trappe.
Pourquoi ces trous noirs ? A quoi servent-ils ? Où sont passées ces séquences effacées ?
C’est un peu comme ces objets qui ne sont plus là où on les a posés, alors même qu’ils étaient parfois dans votre main, comme s’ils vous en tombaient. Ou bien comme cette personne qui est derrière vous, qui vous suit quelquefois dans la journée puis brusquement quand vous vous retournez disparaît. Toutes ces ruses ne sauraient être négligées sous couvert de légèreté.
La plupart des gens ne se rendent pas compte de ces glissements, de ces temps morts, de ces retranchements, de ces absences inexpliquées. Ils ne comptent pas le temps. Ils n’ont pas le temps de compter. Leur existence est en elle-même une disparition.
Loin de moi l’idée de rester agglutiné devant l’horloge, de marcher à l’envers ou de placer une caméra dans ma maison pour saisir ces points de basculement, ces ponts invisibles, tous ces enjambements. Mais convenons qu’il serait temps de se pencher sérieusement un jour sur toutes ces disparitions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :