remue-ménage

imposture

Dépoussiérer, c’est mon job. C’est ce qu’on attend de moi tous les jours. En tant que femme de ménage, cela fait personnellement quarante ans que je dépoussière. Aussi la lassitude, la paresse ont-elles fini par avoir raison de mes convictions professionnelles. Maintenant au lieu de nettoyer, je glisse définitivement tout sous le tapis, derrière les meubles, au fond des placards, dans les coins déjà sombres ou suffisamment protégés du regard : agglomérats variés de miettes, de particules d’air sale, de poils et autres déchets organiques, débris de nourritures, fragments d’emballages d’origines diverses, déchets miniaturisés en tout genre… La panoplie est interminable.
Mais j’ai parlé trop vite de paresse. En réalité je passe un temps inconcevable à tasser, canaliser, équilibrer cette poussière. Cette activité occupe le plus gros de mon service, et j’ai désormais développé un savoir-faire suffisamment élaboré pour qu’on puisse parler d’une spécialité à part entière, peut-être même d’un art. Quoi qu’il en soit, je ne ferai plus jamais le ménage comme avant, je veux bien encore ranger, faire la vaisselle, repasser, mais je ne veux plus rien faire disparaître. J’ai décidé de tout laisser. Ce n’est pas à moi de m’occuper de ça.
Un jour ou l’autre la patronne se rendra compte de toute l’affaire. Elle dénoncera sans surprise une vengeance de ma part. Je pense cependant devoir me priver de ce numéro, car j’ai observé depuis peu ce phénomène étrange que la poussière au fil du temps s’est littéralement incorporée aux meubles et au parquet. A peine peut-on remarquer une augmentation de matière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :