lg

langue

Le langage est une matière qui glisse qui te glisse entre les mains. Tu veux tu veux attraper ta langue tu tires et elle glisse elle te glisse entre les mains. Tu y reviens et tu l’empoignes tu t’agrippes sur ses bords tu cherches une prise sur ce petit corps flasque et enrobé robe robuste qui se dérobe s’arrondit merveilleuse muqueuse, musculeux mollusque accroché à son rocher, toute une accumulation de matière qui résiste. Pourtant dans sa torsion nerveuse dans sa possible tension de tous côtés ça freine et ça ne dit pas non.
Souple soudain tu tires et elle s’étend au dehors se détend dans tes doigts se relâche s’étale s’offre s’agrandit. Mais d’instinct aussitôt se rétracte imprévisible et multiple se fige dans sa corpulence humide se recroqueville et par un réflexe archaïque s’enroule sur elle-même se met en boule fait le dos rond.
Mais toi tu veux encore et jusqu’au bout tu te cramponnes pour tirer plus fort pour tirer à fond tu cherches le fond de ta langue tu cherches jusqu’où tirer encore.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :