attente

trou1

Il se peut que je refasse un tour dans cette tuyauterie. Volontairement s’entend. Je m’accroupirais. Je penserais avec force, penserais avec tant d’effort que ma pensée se rétrécirait et mon corps ferait de même par contagion, il se plierait aux exigences du moment. Nous nous introduirions alors par une de ces ouvertures dérisoires. A l’intérieur il ne se passerait rien, nous attendrions l’eau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :