emboîtement

emboîtement

En ce moment je ne sais pas, il m’arrive toutes sortes d’aspirations. Sortir de chez moi devient une redoutable épreuve. A peine ai-je mis un pied dans la rue qu’invariablement le même phénomène s’accomplit : le premier individu que je croise, il m’aspire. Aussitôt que j’ai posé les yeux sur lui, je m’élance impérieusement sur ses talons et lui emboîte désormais le pas, le suivant où qu’il aille comme si j’étais son double, malgré mon moi, mes occupations. J’ai beau me démener intérieurement, je ne contrôle pas le mécanisme. Je me fonds comme une ombre dans les pas du passant, avec impossibilité de me défaire. Tel un pantin grotesque je lève les bras et les jambes selon l’exact mouvement de mon prédécesseur sur la voie publique, à quelques centimètres d’écart. Et comme je suis en général de plus petite taille que la moyenne, donc difficilement repérable, le manège peut durer assez longtemps. En gros jusqu’au moment où la personne que je talonne s’en aperçoit. Ce moment est généralement brutal. Sentant depuis quelques minutes déjà un léger frisson derrière son dos, il se retourne soudain et me découvre avec effroi. D’un œil mi-craintif mi-austère il m’ordonne alors impitoyablement de déguerpir. Or à cette seconde même où il me libère je ne peux m’empêcher de lui saisir les mains pour lui signifier toute ma reconnaissance. Mais c’en est trop pour lui et s’il ne me repousse pas avec un violent dégoût, c’est qu’il s’est déjà enfui. Néanmoins le simple fait qu’il se soit retourné et ait ainsi brisé le magnétisme m’inonde de joie pour le restant de mon parcours, constitué désormais de gambades et de flâneries.
Cette situation est tout de même harassante à la longue, au point que certains jours je ne trouve tout simplement pas le courage de quitter la maison. Or je ne tiens pas à rester enfermé indéfiniment chez moi, aussi la seule solution dont je dispose actuellement, mais qui j’en conviens demeure assez incommode, consiste-t-elle à sortir de chez moi à reculons.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :