amitiés

amis

Beaucoup de gens se plaignent d’avoir peu d’amis. Pour ma part je n’en ai aucun, pour cette simple raison qu’aussitôt que je m’en fais un, je le perds. C’est un phénomène d’annulation assez peu courant. Mes amis de la veille se transforment brusquement en inconnus le lendemain, ou plus exactement c’est moi qui deviens un inconnu pour eux. Cette cocasserie est à certains égards un supplice, mais je ne m’en plains pas. Voyons plutôt la scène : vous et votre ami vous êtes quittés la veille sur un air de franche camaraderie, vous êtes à présent le lendemain, vous apercevez cet ami d’hier et vous dirigez naturellement vers lui, les bras écartés, échafaudant déjà les retrouvailles, lorsque soudain il contourne l’obstacle comme un automobiliste éviterait un piéton et s’éloigne de vous, malheureusement il ne vous reconnaît pas. Vous allez lui parler, et il vous demande qui vous êtes. Or si vous tenez plus que tout à le garder comme ami, il va falloir que vous vous mobilisiez à nouveau pour refaire connaissance, tout en étant bien entendu conscient qu’il vous faudra recommencer le lendemain.
Il m’arrive ainsi de refaire cent fois connaissance avec la même personne, parce qu’il se trouve que j’ai un certain intérêt pour elle. La manœuvre peut avoir quelque chose d’épuisant, d’enrageant, d’insupportable, c’est pourtant à l’usage une gymnastique singulièrement rafraîchissante. Il est certain que s’agissant des relations que je tenais absolument à conserver, j’ai déjà dû réitérer d’incalculables fois le rituel de la prise de contact, des présentations, et toute la panoplie des séductions. Mais au mépris des apparences, ce n’est pas le caractère répétitif de l’entreprise qui ressort de l’expérience, mais au contraire cette manière toujours nouvelle de se montrer, de faire surgir les innombrables fenêtres de sa personnalité. Reconnaître une personne, en d’autres termes la connaître plusieurs fois, est quelque chose de prodigieusement excitant. Voilà pourquoi je ne me plains pas. Si ce phénomène de contre-mémoire devait s’interrompre, je crois bien que je m’en remettrais difficilement.

Publicités

4 Commentaires

  1. nd-paesine

    camouflet cerbère

  2. juliette

    face book te monte à la tête :-)))

  3. ruelles

    ou camouflage barbare

  4. ruelles

    .?.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :