93

93

Au 93 le cinquantenaire du troisième a couvert tout le plancher de son appartement de paille. Aussitôt rentré chez lui il se roule dedans avec une délectation si palpable que du rez-de-chaussée parfois on croit entendre poindre quelques longs hennissements.
Dans l’immeuble le locataire du deuxième a été mis en quarantaine depuis le jour où, feignant d’excuser son retard dans le paiement du loyer, il s’est maladroitement vanté d’être écrivain, ajoutant aussitôt à la concierge : sur le point d’être édité. Le mal étant fait, les voisins le croisent désormais en toute hâte et, excepté les politesses convenues, se retiennent soigneusement d’entamer toute conversation avec lui par crainte de se trouver un jour couché dans n’importe quelle posture à l’intérieur d’un hypothétique livre.
Au premier madame Roger change chaque mois les deux serrures de sa porte, n’arrivant toujours pas à se persuader qu’elle est vraiment chez elle.

Publicités

2 Commentaires

  1. lebrac

    On pourrait nommer cela  » avoir la cinquantaine hennissante  » .
    Le plaisir est là où on veut bien le trouver .
    C’est un point de vue .
    Quant à madame Roger , seule elle , détient les clés de son problème . J’es suis persuadé . Vraiment .

  2. ruelles

    Vous avez raison. Je réfléchis à un onglet « propositions et solutions » pour ces habitants…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :