69

69

Au 69 monsieur Nicolet s’est installé depuis huit mois dans un trois-pièces au cinquième étage, sans regret pour l’ancienne maison de campagne où son labrador dépérissait, constatant jour après jour avec un profond soulagement qu’il se porte désormais incontestablement mieux.
Au troisième un quinquagénaire n’a qu’une pensée, tandis qu’il entend grincer l’ascenseur et monter avec lui les cinq invités venant de s’annoncer par l’interphone, celle du déplacement, quand bien même millimétrique, d’un de ces innombrables objets, papiers, livres, bibelots, boîtes, dossiers, disques, accessoires en tous genres et autres souvenirs dont l’amoncellement, couvrant les trois quarts de son studio, est le résultat patiemment obtenu d’une douzaine d’année d’accumulation minutieuse et experte.
La jeune femme du sixième contemple en ce moment l’appartement d’en face, qui se trouve au même niveau de l’autre côté de la rue. Depuis qu’elle est dans ce deux-pièces elle a remarqué qu’à chaque fois qu’elle fait la cuisine, la voisine se met également aux fourneaux, lorsqu’elle reçoit des amis chez elle, l’autre aussi est entourée d’invités, enfin au moment où elle va se coucher, la jeune femme d’en face éteint pareillement la lumière. Actuellement, la voisine est d’ailleurs précisément en train de la regarder.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :