37-39

37-39

Au 37-39 lorsque le trentenaire du sixième, qui travaille à son domicile, sort dans la rue en fin de journée, c’est avec l’intense sensation de rentrer chez lui.
Au deuxième mademoiselle Verdi, jeune militante d’une association pacifiste, éprouve une certaine répugnance à communiquer les 2 numéros de son immeuble, ayant irrépressiblement l’impression de mentionner une guerre, à l’instar de celles de 14-18 ou de 39-45, mais qui pourrait advenir et à laquelle elle pourrait même assister. C’est pourquoi lorsqu’elle donne son adresse, elle n’indique qu’un seul numéro, soit le 37 soit le 39, l’évocation d’une pointure de chaussure lui paraissant incomparablement plus inoffensive.
Au septième étage un jeune homme rentre toujours chez lui au pas de course, ouvrant précipitamment la porte de l’immeuble, gravissant quatre à quatre les marches de l’escalier comme s’il était poursuivi, soufflant seulement lorsque la porte est refermée à double tour, autant soulagé que surpris d’avoir encore une fois échappé au pire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :