31-33

33-31

Au 31-33 droite un célèbre magasin de moquette, qui assez vite de la moquette est passé au parquet, puis du parquet au carrelage, du carrelage au lino, du lino au tapis, du tapis au paillasson, du paillasson au papier-peint, du papier-peint à la peinture, puis de la peinture au lambris, du lambris au rideau, s’étant progressivement étendu au recouvrement complet des intérieurs habités, sols murs plafonds fenêtres entièrement habillés enrobés enveloppés enfouis mètre par mètre sous de nouvelles couches de matières, grossissant peu à peu l’épaisseur du décor.
A gauche un cybercafé, vaste ordinathèque connectée continuellement au réseau où chacun à la manette, gouverne en buvant à la paille. Ici on rêve d’un monde où les ordinateurs privés ayant disparu, les gens se rassembleraient pour communiquer via des écrans.
Un seul habitant occupe en permanence l’immeuble, sans qu’on sache clairement comment il est arrivé là ni dans quelle partie exacte du bâtiment il se trouve, l’ignorant sans doute lui-même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :