7

7

Au 7 cinquième dans l’escalier se croisent un homme qui emménage et un homme qui déménage, se dévisagent longuement avant de repartir chacun dans l’autre sens.
Au rez-de-chaussée à l’aide d’une petite lime à ongles le vieux squatteur du sixième ouvre la boîte aux lettres dans laquelle il se fait expédier son courrier aux bons soins du propriétaire absent dont il ne manque par ailleurs jamais de traiter méticuleusement la correspondance.
Au troisième un homme rentre chez lui, ouvre les placards et jette leur contenu à terre, de même que tous les objets qu’il trouve sur les meubles, les piétine un à un, puis à l’aide d’un marteau saccage les placards eux-mêmes, arrache les vis, éclate les charnières, emboutit les portes. Une fois que tout est détruit et gît sur le sol, il s’allonge sur le tas de gravats et après un léger hoquet, recroquevillé il s’endort.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :