silence

Je ne dis rien.
Mes paroles logent dans mon silence, il n’y a qu’à aller y faire un tour. Je considère que mes congénères sont suffisamment intelligents pour comprendre ce que j’ai à leur faire comprendre. Les animaux le font bien. Quelles que soient les explications que je pourrais m’évertuer à donner en parlant, elles seraient de toutes façons au mieux redondantes, au pire déformantes, quand elles ne compliqueraient pas tout. Mes silences s’avèrent en cela assez significatifs pour ne pas avoir à y ajouter quoi que ce soit. Et puis cela me permet d’avoir une dimension internationale comme on dit. Il est indéniable que lorsque je voyage dans n’importe quel pays, à aucun moment je ne me trouve confronté à ce qu’on nomme les barrières linguistiques. Non que je ne connaisse pas le langage, j’ai comme tout le monde acquis depuis ma naissance les rudiments de certains dialectes. Mais soyons clair, la langue est un instrument suffisamment riche pour ne pas avoir à l’embroussailler avec des subtilités de langage. Le langage parlé n’est pas l’activité naturelle de la langue. La langue possède déjà en elle-même une infinité de fonctions. Il est certain par exemple que le léchage est un programme extrêmement ingénieux qui constitue sans nul doute la principale utilité de la langue, un livre ne parviendrait pas à embrasser toutes ses propriétés. Et je ne parle pas de ce que la langue goûte, panse, avale, tourne, manipule, perçoit et analyse des innombrables éléments insérés par la bouche, ni de ce qu’elle palpe, pèse, malaxe, et décide ou non d’envoyer dans l’estomac. La langue est en ce sens le véritable gardien du corps. Loin de moi l’intention de lui faire jouer un autre rôle.

Publicités

2 Commentaires

  1. arf

    Ce qui a de bien avec les commentaires c’est qu’on peut briser le silence sans user de sa langue.

  2. PdB

    j’ai beaucoup aimé la voix off de « La leçon de Piano » de Jane Campion qui faisait part de ce que possiblement pouvait penser (et -nous- dire) une muette (c’est aussi pour ça que j’aime le cinéma)(mais je n’a! pas regardé ce film jusqu’au bout)(je lisais l’attrape-coeur il n’y a pas si longtemps, et le héros déteste le ciné := je ne suis pas tellement étonné).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :