jeans

Je mets des jeans lorsque j’en ai envie. J’estime que j’ai parfaitement le droit de mettre des jeans. Je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas mettre de jeans ni au nom de quoi on m’en empêcherait.
Je compte bien faire usage de mon droit à mettre des jeans, il n’est pas question que je me plie à une quelconque restriction de ce droit, à une quelconque interdiction au nom de je ne sais quel principe archaïque et ridicule. Je me battrai s’il le faut pour défendre mon droit légitime à mettre des jeans. Je ne vais surtout pas renoncer à le faire entendre. Je suis prêt à aller en justice, je suis prêt à faire de la prison non seulement pour mettre moi-même des jeans, mais pour que d’autres que moi puissent mettre des jeans, pour que n’importe qui puisse user de son droit parfaitement élémentaire et légitime à mettre des jeans.
L’idée même d’une société sans jeans est proprement inconcevable et proprement insupportable. L’atteinte au droit de mettre des jeans est une marque grave et indéniable de la déliquescence d’une telle société. Il est évident qu’une telle société est vouée tôt ou tard à péricliter.
Nous avons derrière nous des siècles de lutte, nous nous sommes longuement battus dans le passé pour défendre nos droits que nous avons arrachés un à un. D’autres que nous se sont battus parfois jusqu’au sang pour arriver à ce qu’aujourd’hui nous ayons le droit de mettre des jeans. Tous ces siècles de lutte nous contemplent et c’est en vertu de ce passé que je ne lâcherai pas. Il est incroyable et ridicule qu’aujourd’hui notre droit le plus élémentaire à mettre des jeans puisse être bafoué. On ne va certainement pas renoncer au droit de mettre des jeans après tant d’années de lutte pour que chacun d’entre nous puisse jouir de tous ses droits et libertés. Il est scandaleux qu’après toutes ces années accumulées de lutte on en vienne aujourd’hui à une telle régression, à un tel mépris de nos droits les plus élémentaires.
Nous voulons une société où tout le monde puisse porter des jeans, où le droit élémentaire de mettre un jean soit définitivement reconnu et protégé, où aucun retour en arrière ne soit possible, où personne ne puisse remettre en cause le simple fait qu’un jean soit librement porté par chaque individu.

Publicités

3 Commentaires

  1. ne jamais craindre la lutte pour de nobles causes

  2. cjeanney

    Pour un jean libre, dans une société libre ! (me prévenir si une manif s’organise, j’ai des feutres larges et des pancartes)

  3. ruelles

    Je ne manquerai pas de vous alerter si le mouvement s’étend, nous sommes déjà trois il me semble, et j’ai bon espoir, merci de votre solidarité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :