lendemains

Soudain ces chants au réveil, des voix, des chœurs ubiques, des flots de mélodies claires qu’on ne parvient pas à localiser et qui montent épars dans le matin, comme d’un jardin poussé par la nuit, puis discrètement s’éteignent à mesure que la journée s’avance, et disparaissent d’une façon si progressive, si lente et si subtile qu’on ne sait à quel moment précis ces chants se sont arrêtés et que le plus souvent même on se convainc qu’on a seulement rêvé de les entendre, lorsqu’on ne les entend plus, lorsqu’on ne perçoit plus que silences ou bruits.
Mais le lendemain bientôt ils recommencent et nous saisissent à nouveau dans le sommeil, alors c’est à chaque fois le même éveil, le même émerveillement de l’éveil, puis le même effacement imperceptible, comme si tout retombait irrésistiblement et qu’il nous fallait vivre dans cet écroulement en se demandant le reste du jour si le lendemain ils reviendront, ces chants insaisissables, si leur souvenir est réel. S’enfoncer davantage dans le jour et penser aux lendemains. Se coucher, s’allonger dans l’attente de ces chants du lendemain.

Publicités

Un commentaire

  1. PdB

    Il y avait ce type qui s’appelait Ripley (cette orthographe) qui me fait penser à la fonction des juke-box de nos jours que le réseau met à la disposition de nos désirs (« deeze »r par exemple, ahahah) qui permet de faire tourner indéfiniment le même morceau… J’aime ces phrases qu’on entend en effet monter des jardins, lorsque la fenêtre de la cuisine est ouverte, qui doucement s’envolent avec le café, la clope, le cri des mômes, les ablutions, le vêtement et qui disparaissent tout à fait lorsqu’à clé on ferme cette porte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :