chemin

Ce soir-là, une large foule se pressait au-devant du passage piéton pour rejoindre l’entrée du métro située juste après le carrefour. Un homme était arrêté en plein milieu de la chaussée et observait avec une grande attention le sol, le corps étrangement penché, sans accorder le moindre intérêt aux passants qui le bousculaient pour traverser, ne l’apercevant le plus souvent que lorsqu’ils n’étaient plus qu’à quelques centimètres de lui.
Je me faufilai rapidement pour le rejoindre et tout en me mettant à scruter comme lui la chaussée, je lui demandai avec une pointe de curiosité ce qu’il cherchait, l’objet qu’il avait perdu, afin de l’aider de mon mieux à le trouver. Ce genre d’épreuve constitue un jeu d’enfant pour moi, et je me targue de toujours retrouver ce que j’ai perdu. Il leva lentement la tête et plongea dans les miens ses yeux ardents et sombres.
– Mon chemin, lâcha-t-il, je cherche simplement mon chemin.
– Et où devez-vous aller ? rétorquai-je aussitôt.
Il semblait hésiter et ne répondait pas, aussi lui indiquai-je en quelques mots la direction des quatre grandes artères qui partaient du carrefour où nous nous trouvions.
– Vous ne comprenez pas, me dit-il en levant la tête avec un sourire, je ne vais dans aucune de ces directions. Et il se repencha vers le sol.
Je ne comprenais pas, non. Je restai néanmoins un moment à contempler la couche de goudron où les lueurs des magasins venaient se caresser par intermittence, puis je sentis mon corps se redresser brusquement et aller s’engouffrer dans la gueule du métro.

Publicités

Un commentaire

  1. PdB

    il y a une vision formidable du monde dans lequel nous vivons (?) c’est celle qui consiste à comprendre que, certes, il est encombré, mais que la place est immense si on considère l’infiniment petit- la façon de placer certains atomes dans un sens, dans l’autre, les tordre plutôt d’un quart de tour à droite, à gauche : il y a là beaucoup de places, beaucoup de chemins, beaucoup de voies possibles qu’il faudra bien, un jour, tenter d’explorer -nous n’avons pas besoin de direction, mais nous avons besoin de sens…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :