jambe

Il se déplaçait avec son bout de femme dans le métro, une vulgaire jambe gauche en plastique nue. Il la portait bien ostensiblement en avant quand il voulait se frayer un chemin parmi la foule des voyageurs puis, s’étant au bout du compte trouvé un petit coin libre contre la portière statique du compartiment, maintint sa jambe debout devant lui, comme un trophée enroulé dans ses bras. Amplement satisfait, il ne bougeait plus.
Comme nous le regardions avec stupéfaction, il nous montrait délibérément que lui aussi était stupéfait de la façon dont nous l’observions. Il y avait par ailleurs une légère crainte dans ses yeux.
Nos regards se sont croisés à un certain moment, sans plus vouloir se décoller. Nous étions chacun furieux de cette situation. Nous sommes restés un temps interminable à nous fixer, puis il s’est comme arraché à l’effet magnétique de cet échange et a soudain explosé, hurlant comme un démon :
Vous croyez que je suis psychopathe c’est ça, que j’ai découpé ma femme en morceaux et que je suis en train de disperser son corps ? Vous ne pouvez pas simplement penser que c’est ma femme et qu’elle m’aime ? Non, ça bien sûr vous ne pouvez pas !
Personne ne réagit dans le wagon, c’était comme s’il n’avait rien dit. Je continuais à le contempler, entièrement subjuguée, avec un air probablement hébété aussi, mais lui semblait maintenant regarder volontairement ailleurs. On arrivait à la nouvelle station. Il redressa prestement sa jambe, la plaqua contre sa poitrine et après avoir refermé par-dessus son blouson de cuir, quitta d’un air indigné et résolu le wagon.
Lorsque la sonnerie se mit à strider, je me demandai où il l’emmenait.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :