compris

Il avait tué son père et sa mère, massacré un village au grand complet, empêché les pompiers d’éteindre des incendies, saccagé des supermarchés, bloqué des ports et des aéroports, violé ses frères et ses sœurs, torturé ses maîtresses, déchaîné des luttes à sang entre ses voisins, empoisonné ses meilleurs amis, provoqué des carambolages de voitures, détourné des avions, déraillé des trains et coulé des bateaux, sectionné des kilomètres de câbles électriques et de tuyaux de gaz, bombardé des écoles et des maisons de vacances, suicidé ses patrons et ses collègues de travail, mitraillé des prisons, affamé des malades, enterré vivants des bébés, démembré des miss France et jeté leurs morceaux dans les rivières… Mais l’idée la plus insupportable et qui lui causait sans doute le plus de douleur était la certitude de n’avoir pas été compris.

Publicités

Un commentaire

  1. PdB

    Je l’ai bien connu, je l’ai bien compris, j’ai sans doute été le seul dans ce cas, c’est pourquoi il ne m’en a pas voulu et m’a laissé la vie sauve – je suis là pour l’écrire, tout comme vous pour me lire – c’était un type qui aimait son pays, plus même, qui aimait sa patrie (peut-être était-ce cela, sa religion), c’était ce qu’on a coutume d’appeler un type qui vivait sur ses convictions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :