têtes (2)

Les têtes étaient revenues un matin. On les avaient trouvées là, toutes ensemble à l’entrée de la ville, qui réclamaient maintenant leurs corps. Pour couper court au désordre, on leur avait octroyé des places dans les vitrines, pour quelques temps seulement. Les commerçants avaient fini par céder. Il y en avait des milliers, elles ne pouvaient pas occuper tout l’espace indéfiniment, et puis on n’avait pas assez de place pour toutes. Ça tournait. Les retrouvailles étaient rares. La colère grondait. Mais c’était une colère que beaucoup savait vaine. On avait isolé les vitrines pour protéger la rue des hurlements. Mais même sans cris, les discours devenaient virulents, les grimaces inquiétantes.
On avait pris la décision d’acheminer d’office les fortes têtes dans de grands entrepôts qu’on avait aménagés à la périphérie. Au bout de trois mois toutes finissaient de toutes façons là-bas. On les stockait dans des boîtes en carton épais dont une des faces était formée d’un film transparent. Il y avait régulièrement des visites, mais la plupart des gens s’y donnaient rendez-vous pour la promenade. L’accès y était libre, on prenait seulement un ticket. C’était devenu une sorte de musée romantique.
Celles, rares, qui demeuraient encore dans les vitrines aujourd’hui, quelques dizaines au plus, celles-là avaient très tôt capitulé. Elles travaillaient désormais religieusement leur sourire, se montrant toujours aimables devant le client. Les passants pouvaient sans crainte s’arrêter devant elles et de temps en temps même leur faire un brin de causette. Certains revenaient périodiquement, leur proposant parfois un nouveau maquillage ou une nouvelle coiffure. Elles semblaient aimer qu’on les regarde ou qu’on leur fasse la conversation. Elles se montraient des modèles de vertu, disaient assumer leur condition et en être fières. Leur discours n’excédait jamais trente décibels.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :