conversation

Dés le début de notre conversation, comme j’étais résolu à lui conter par le menu toutes les choses qui s’étaient produites récemment dans ma vie et au sujet desquelles j’étais venu la consulter, tout en m’écoutant avec une attention constante qui se manifestait notamment par de fréquents hochements de tête, elle avait subrepticement dévié son regard et s’était mise à contempler mes mains, observant avec intérêt leur aspect général ainsi que les divers mouvements de mes doigts, et tandis que se poursuivait l’entretien, étant pour ma part entièrement absorbé dans la recherche du vocabulaire approprié pour lui exposer de la façon la plus précise et la plus objective possible la somme d’évènements qui étaient arrivés ces derniers jours et qui m’avaient plongé dans une grande confusion, elle continuait à jeter de brefs coups d’œil en direction de mon visage tout en acquiesçant ostensiblement de la tête ou parfois de quelques mots à certains endroits de mon récit, mais ne cessait en réalité de regarder mes mains, les étudiant dans les moindres détails de son poste, à un mètre à peine de moi, de l’autre côté du bureau. Et alors que de mon côté je m’appliquais à capter son attention et à organiser tant bien que mal mon discours de la manière la plus synthétique qui soit pour en faire ressortir non seulement les aspects chronologiques mais encore les éléments qui m’apparaissaient à ce moment comme les plus significatifs, elle ne pouvait s’empêcher tout au long de l’entretien de revenir régulièrement sur mes mains que je tordais maintenant dans tous les sens en essayant plus ou moins consciemment de les cacher, dissimulant notamment mes ongles que j’avais il est vrai passablement négligés ces derniers temps, remettant sans cesse au lendemain le soin de les curer et de les limer selon une forme régulière et élégante, au point qu’ils présentaient ce jour-là chacun des tailles différentes et des formes plus ou moins biscornues, tantôt pointus tantôt rectangles ou tantôt les deux à la fois. Mais tout en m’attachant à poursuivre mes phrases, plus j’essayais de dissimuler mes mains plus j’avais l’impression qu’en fin de compte ce qui la captivait dans cet entretien était l’unique contemplation de mes deux mains, comme si le plus intéressant et le plus parlant finalement pour elle dans cette conversation résidait non pas dans toutes ces choses que je m’évertuais depuis le début à lui raconter mais dans la simple observation de ces dix doigts qui s’agitaient nerveusement et que je faisais tout pour dissimuler désormais en continuant parallèlement le fil de mon discours et de mes arguments. Au point qu’au bout d’un moment, pris d’agacement je finis par glisser mes mains sur mon siège et à me rasseoir dessus de manière à poursuivre tranquillement mon discours jusqu’à la fin, mais comme les mots me venaient tout aussi difficilement, je les ressortais régulièrement et d’une manière instinctive, ayant sans cesse besoin de recourir aux gestes pour accompagner et appuyer mon récit. Je les glissais sous moi puis les ressortais périodiquement au fur et à mesure de l’entretien, et elle de son côté revenait aussitôt sur mes mains sans pouvoir renoncer à s’en détacher, comme si elle ne les avait pas assez bien étudiés la fois précédente, de sorte que peu à peu moi non plus je ne parvenais plus à me concentrer sur ce que je devais lui dire et que je ne pouvais moi non plus m’empêcher dès lors d’observer son visage en train de regarder mes mains. Si bien qu’à la fin, je rangeai soudain une bonne fois pour toutes mes mains dans mes poches et la conversation à partir de ce moment-là reprit un caractère tout à fait serein et ordinaire.

Publicités

2 Commentaires

  1. PdB

    Elle ne voulait, je crois, qu’en voir les lignes, afin d’y lire votre avenir… j’aime les voyantes… j’aime à savoir que ses consultations ont repris (elle ne m’en avait rien dit)

  2. Quand je me pointe sur l’autoroute (la toile) je cherche généralement la sortie au plus vite ! Faut dire que c’est pas tout les jours que j’empreinte de si pittoresques ruelles…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :