la graisse

Lorsqu’on pense à la graisse, on est immédiatement saisi d’une sorte de panique. La graisse est devenue un problème pour nous. On n’a jamais eu autant peur de la graisse qu’en ce moment. La peur de la graisse fait des dégâts considérables partout dans le monde, l’idée même de la graisse est nocive. Il n’y a rien de pire que cette image de la graisse. On se dit tout sauf la graisse. Quand on pense à la graisse, on a envie de fuir.
Il est temps de s’occuper sérieusement du problème de la graisse. Il y a urgence à prendre les choses en main. Il devient indispensable de circonscrire la graisse, ne pas la laisser se développer. Il y a aujourd’hui un risque d’être envahi par la graisse, que son fléau se propage, qu’il y ait un brusque débordement, que la graisse se répande et nous submerge entièrement. Si on ne fait rien, la graisse va s’étaler partout. Le propre de la graisse est de s’étendre. On ne veut pas être envahi par la graisse. Il faut en finir avec la graisse.
Ces derniers temps, d’innombrables études ont été faites sur la graisse, démontrant que la graisse est responsable d’une large partie de nos problèmes. Tout le monde reconnaît maintenant que la graisse est toxique. Quelques mesures de protection ont été prises, mais il est impérieux de mettre en place un vrai régime qui nous préserve radicalement de ses effets délétères. Si de plus en plus de gens s’accordent sur la nécessité de faire fondre la graisse, des voix s’élèvent aujourd’hui pour proposer de la brûler.
On ne doit pas se laisser attendrir par la graisse. On est resté trop longtemps attaché à une image positive de la graisse. On nous a trop longtemps laissé croire qu’il y avait une bonne graisse, une graisse bienfaitrice, une graisse éternelle, à laquelle il était impensable de toucher. On nous a tant de fois raconté que la graisse avait pris une part essentielle à notre développement, à notre croissance, à notre viviscence, qu’elle jouait un rôle fondateur dans notre constitution, dans notre évolution. On s’est trop longtemps reposé sur cette idée archaïque de la graisse, des bienfaits historiques de la graisse, de la beauté de la graisse, de la richesse de la graisse, de la puissance de la graisse. On en était presque arrivé à une sorte de dictature de la pensée de la graisse. C’est terminé. On ne veut plus entendre parler de la graisse. On en a marre de la graisse. Notre société a évolué. On a décidé de vivre sainement. Nous ne voulons plus d’un monde engraissé. Il faut mettre fin à ce scandale de la graisse. La graisse appartient au passé. L’avenir est dans le muscle.
Nous sommes peu optimistes sur le fait que la graisse puisse se transformer un jour en muscle. Tout cela n’est que mythe. Quelques hurluberlus osent parfois se déclarer en faveur de la graisse générale, prétendant donner entière liberté à la graisse, rêvant de la laisser s’épanouir sans entrave. Mythe encore et toujours. La graisse est par sa nature même une matière nauséabonde et corrosive destinée à nous alourdir, à nous corrompre, à nous empêcher d’avancer. Il faut éliminer la graisse, la sortir de notre paysage. Nous devons lutter contre le modèle de la graisse. Nous n’avons plus besoin de la graisse, la graisse est une idée dont il faut définitivement nous sortir.
Nous voulons et nous sommes maintenant prêts à perdre la graisse – et il est clair qu’à certains égards nous l’avons déjà perdue, même si nous sommes persuadés que ses résidus peuvent continuer à nous nuire, c’est pourquoi nous ne relâcherons pas le combat. Il faut faire une guerre totale à la graisse, désintégrer la graisse, l’éradiquer une fois pour toutes.
Nous voulons un monde de muscle. La graisse, c’est fini, il faut oublier la graisse. Il faut dégraisser massivement. Le dégraissage est notre horizon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :