espace de la langue

« Comprendre qu’il y a un espace infini entre chaque atome du langage. Mettre de l’espace entre tout ; entendre l’attraction entre les mots, une vie du vide et du vertige dans l’édifice soufflé de la pensée ; penser toujours dans le vide et avec lui, compter sur le vide du langage pour édifier. Ne se faire aucune idole des mots, de ce qui sort de notre bouche ou de notre esprit. Penser par ce qui s’ouvre à chaque syllabe dans le moindre mot ; penser dans le renversement de toutes les langues et dans leur retournement, dans leur renaissance respirée – Penser par le vide que traverse la respiration, renversant l’onde, traversant l’eau – Pas oublier que pour renaître, l’esprit se noie. »

Valère Novarina, Une langue inconnue

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :