Archives de Catégorie: archi

la visite (7)

La visite est ouverte à tous, à qui veut, à qui voudra, je l’emmène faire un tour de la maison. Je le prends par la main, je lui lèche les doigts, je veux qu’il connaisse le goût de ma salive

la visite (7)

La visite est ouverte à tous, à qui veut, à qui voudra, je l’emmène faire un tour de la maison. Je le prends par la main, je lui lèche les doigts, je veux qu’il connaisse le goût de ma salive

une petite ville (6)

Une petite ville, pas un bourg, mais pas une métropole non plus, il faut bien commencer quelque part. On s’intègre dans le voisinage, on rend service aux petits commerçants, on rend visite aux voisins, bien qu’on déteste les villages, l’esprit de chapelle.

une petite ville (6)

Une petite ville, pas un bourg, mais pas une métropole non plus, il faut bien commencer quelque part. On s’intègre dans le voisinage, on rend service aux petits commerçants, on rend visite aux voisins, bien qu’on déteste les villages, l’esprit de chapelle.

du mur intérieur (5)

Du mur intérieur j’ai cassé le concept, j’ai disposé un peu partout des parois mobiles, des portes en accordéon, des marches vers le plafond, des mains courantes, des fenêtres intérieures à guillotine…

du mur intérieur (5)

Du mur intérieur j’ai cassé le concept, j’ai disposé un peu partout des parois mobiles, des portes en accordéon, des marches vers le plafond, des mains courantes, des fenêtres intérieures à guillotine…

le mobilier (4)

Le mobilier, la vaisselle, c’est ce que j’ai gardé de plus personnel, c’est là que je suis, c’est ma géographie intérieure. On n’y touche pas, ça n’intéresse personne, c’est mon vécu, mes strates.

le mobilier (4)

Le mobilier, la vaisselle, c’est ce que j’ai gardé de plus personnel, c’est là que je suis, c’est ma géographie intérieure. On n’y touche pas, ça n’intéresse personne, c’est mon vécu, mes strates.

vestibule (3)

Vestibule. J’ai toujours aimé les vestibules, les introductions c’est important, on se fait une petite idée de la place, on commence déjà à ruminer, ça remue. C’est un passage obligé, on se demande ce qui nous attend.

vestibule (3)

Vestibule. J’ai toujours aimé les vestibules, les introductions c’est important, on se fait une petite idée de la place, on commence déjà à ruminer, ça remue. C’est un passage obligé, on se demande ce qui nous attend.

l’entrée (2)

L’entrée en la matière, c’est avant même d’entrer, le bâtiment lui-même, depuis la rue : il ne faut pas que ma maison se distingue extérieurement des autres maisons, cela provoquerait de la suspicion…

l’entrée (2)

L’entrée en la matière, c’est avant même d’entrer, le bâtiment lui-même, depuis la rue : il ne faut pas que ma maison se distingue extérieurement des autres maisons, cela provoquerait de la suspicion…

c’est fait (1)

C’est fait, j’ai signé ! Je viens enfin de devenir propriétaire, j’ai acheté les murs, je vais pouvoir amener tous mes meubles ici. Rapatrier tout le mobilier que j’ai patiemment collecté et auquel je tiens. Un petit coup de camion et hop !

c’est fait (1)

C’est fait, j’ai signé ! Je viens enfin de devenir propriétaire, j’ai acheté les murs, je vais pouvoir amener tous mes meubles ici. Rapatrier tout le mobilier que j’ai patiemment collecté et auquel je tiens. Un petit coup de camion et hop !