Archives de Catégorie: corps [avec ou sans] tête

titre

Toute ma vie, je n’ai jamais réellement compris pourquoi on m’appelait madame ni pourquoi on m’appelait mademoiselle, étant appelée alternativement par l’un ou l’autre titre sans réellement savoir ce qui à chaque fois présidait à tel ou tel choix vis-à-vis de ma personne.

titre

Toute ma vie, je n’ai jamais réellement compris pourquoi on m’appelait madame ni pourquoi on m’appelait mademoiselle, étant appelée alternativement par l’un ou l’autre titre sans réellement savoir ce qui à chaque fois présidait à tel ou tel choix vis-à-vis de ma personne.

animaux

Je passais la plupart de mon temps dans les transports en commun, assis sur la banquette du métro à contempler en détail l’intérieur du wagon que je m’étais mis peu à peu à considérer, au fur et à mesure de mes trajets, essentiellement comme un wagon d’animaux…

animaux

Je passais la plupart de mon temps dans les transports en commun, assis sur la banquette du métro à contempler en détail l’intérieur du wagon que je m’étais mis peu à peu à considérer, au fur et à mesure de mes trajets, essentiellement comme un wagon d’animaux…

boulets

Les chevilles pesaient mais c’était pour la bonne cause. Deux kilos à chaque pied, ça musclait les jambes et ça donnait du poids au corps. On les entendait marcher avant même de les voir. Le bruit du boulet frappant le sol, c’est ça qu’ils aimaient.

boulets

Les chevilles pesaient mais c’était pour la bonne cause. Deux kilos à chaque pied, ça musclait les jambes et ça donnait du poids au corps. On les entendait marcher avant même de les voir. Le bruit du boulet frappant le sol, c’est ça qu’ils aimaient.

pieds

Ils ne marchaient plus qu’en regardant leurs pieds. Et de voir s’ils filaient droit, si des obstacles ne se dressaient pas sur leur chemin, si le mouvement de leurs semelles en rencontrant le sol se trouvait léger, précis, harmonieux.

pieds

Ils ne marchaient plus qu’en regardant leurs pieds. Et de voir s’ils filaient droit, si des obstacles ne se dressaient pas sur leur chemin, si le mouvement de leurs semelles en rencontrant le sol se trouvait léger, précis, harmonieux.

paroles

Il y avait ce processus habituel de digestion. On avalait les paroles et ce qui entrait devait forcément ressortir à un moment ou à un autre.

paroles

Il y avait ce processus habituel de digestion. On avalait les paroles et ce qui entrait devait forcément ressortir à un moment ou à un autre.

dépenser

Tu penses de plus en plus à dépenser. Tu te demandes comment faire pour dépenser. Comment arriver à dépenser plus.

dépenser

Tu penses de plus en plus à dépenser. Tu te demandes comment faire pour dépenser. Comment arriver à dépenser plus.

parler

Ils parlaient. Ils marchaient dans les rues. Ils parlaient tout seuls dans les rues en marchant.

parler

Ils parlaient. Ils marchaient dans les rues. Ils parlaient tout seuls dans les rues en marchant.

semblant

Je fais semblant. Ce que je fais ressemble trait pour trait à ce qui doit être mais se trouve légèrement biaisé

semblant

Je fais semblant. Ce que je fais ressemble trait pour trait à ce qui doit être mais se trouve légèrement biaisé

bébés

On avalait les bébés comme des médicaments, quand l’envie était trop forte.

bébés

On avalait les bébés comme des médicaments, quand l’envie était trop forte.

sens

Je n’ai pas le sens de l’orientation

sens

Je n’ai pas le sens de l’orientation

peaux

On se faisait enlever les peaux. On prenait rendez-vous chaque mois, la séance ne durait pas plus d’une heure, une sorte de fraise géante adaptée à la silhouette vous limait intégralement le corps.

peaux

On se faisait enlever les peaux. On prenait rendez-vous chaque mois, la séance ne durait pas plus d’une heure, une sorte de fraise géante adaptée à la silhouette vous limait intégralement le corps.

têtes (2)

Les têtes étaient revenues un matin. On les avaient trouvées là, toutes ensemble à l’entrée de la ville, qui réclamaient maintenant leurs corps.

têtes (2)

Les têtes étaient revenues un matin. On les avaient trouvées là, toutes ensemble à l’entrée de la ville, qui réclamaient maintenant leurs corps.

têtes

Où sont passées les têtes des décapités ?

têtes

Où sont passées les têtes des décapités ?

jambe

Il se déplaçait avec son bout de femme dans le métro, une vulgaire jambe gauche en plastique nue.

jambe

Il se déplaçait avec son bout de femme dans le métro, une vulgaire jambe gauche en plastique nue.

dites je

Dites je si vous y tenez mais ne parlez surtout pas de vous, si vous faites une seule allusion notoire ou univoque vous êtes cuits, vous risquez d’avoir des ennuis, ils ne vous rateront pas.

dites je

Dites je si vous y tenez mais ne parlez surtout pas de vous, si vous faites une seule allusion notoire ou univoque vous êtes cuits, vous risquez d’avoir des ennuis, ils ne vous rateront pas.

carton

Un carton, 25 centimètres de chaque côté, ouvert sur deux faces pour passer la tête. Pas de vis ni d’agrafe, trous possibles pour le nez et les yeux, la bouche. Plié dans le sac. Parfait.

carton

Un carton, 25 centimètres de chaque côté, ouvert sur deux faces pour passer la tête. Pas de vis ni d’agrafe, trous possibles pour le nez et les yeux, la bouche. Plié dans le sac. Parfait.

sans voix

Il y a des moments où je n’entends plus ma voix, où je deviens muette, ma bouche ne s’ouvre même plus, comme si pour elle l’effort était de toutes façons inutile, et que l’idée même d’obéir à un quelconque ordre

sans voix

Il y a des moments où je n’entends plus ma voix, où je deviens muette, ma bouche ne s’ouvre même plus, comme si pour elle l’effort était de toutes façons inutile, et que l’idée même d’obéir à un quelconque ordre

vêtue

Tandis qu’elle était debout devant le numéro 80 du boulevard de Sébastopol et fumait tranquillement une cigarette, je me tenais à quelques pas de là en face du numéro précédent et je fumais moi aussi une cigarette tout en la

vêtue

Tandis qu’elle était debout devant le numéro 80 du boulevard de Sébastopol et fumait tranquillement une cigarette, je me tenais à quelques pas de là en face du numéro précédent et je fumais moi aussi une cigarette tout en la

silence

Je ne dis rien.
Mes paroles logent dans mon silence, il n’y a qu’à aller y faire un tour.

silence

Je ne dis rien.
Mes paroles logent dans mon silence, il n’y a qu’à aller y faire un tour.

en boule

Je me mets en boule plusieurs fois par semaine, pour une raison ou pour une autre.

en boule

Je me mets en boule plusieurs fois par semaine, pour une raison ou pour une autre.