Archives de Catégorie: vase communicant

sur Terre

Ah, s’il suffisait de partir d’un endroit pour en joindre un autre, ça ne durerait que quelques minutes, un quart d’heure ici un autre là, un encore on passerait sur le pont, on avancerait, il ferait nuit…

Publicités

sur Terre

Ah, s’il suffisait de partir d’un endroit pour en joindre un autre, ça ne durerait que quelques minutes, un quart d’heure ici un autre là, un encore on passerait sur le pont, on avancerait, il ferait nuit…

Aéroports

Un pacte, ou un contrat, un type de relation qui se base sur la confiance, ou alors la foi, quelque chose qui voudrait que, puisqu’on donne, on serait en droit d’attendre de recevoir, une chose ou un sentiment, quelque chose

Aéroports

Un pacte, ou un contrat, un type de relation qui se base sur la confiance, ou alors la foi, quelque chose qui voudrait que, puisqu’on donne, on serait en droit d’attendre de recevoir, une chose ou un sentiment, quelque chose

façade

C’est quelque chose qui a toujours été avec elle. La façade. Quelque chose qui aurait à voir avec les vêtements, la coiffure, les chaussures et ce manteau en poil de chameau.

façade

C’est quelque chose qui a toujours été avec elle. La façade. Quelque chose qui aurait à voir avec les vêtements, la coiffure, les chaussures et ce manteau en poil de chameau.

Processus

Une chenille inexorable et vénéneuse chemine en nos jardins. Elle se conduit en maître, elle est comme chez elle. Elle régit notre paysage et, même, l’engloutit.

Processus

Une chenille inexorable et vénéneuse chemine en nos jardins. Elle se conduit en maître, elle est comme chez elle. Elle régit notre paysage et, même, l’engloutit.

Rentré à temps, Pierre Ménard

Tu es quand même rentré à temps. Comment pouvoir lui expliquer sans mauvais esprit ou incompréhension, qu’on aurait tout de même bien aimé être là-bas, vivre ça. On irait pas exprès, mais y être (à Tokyo, pas à Sendaï, bien

Rentré à temps, Pierre Ménard

Tu es quand même rentré à temps. Comment pouvoir lui expliquer sans mauvais esprit ou incompréhension, qu’on aurait tout de même bien aimé être là-bas, vivre ça. On irait pas exprès, mais y être (à Tokyo, pas à Sendaï, bien

de dos

Mathilde Je vous la présente de dos. C’est ainsi qu’il faut se la représenter. Un dos, avec des cheveux noirs, épais, qui le cache presque entièrement. Et de ces cheveux noirs, épais, émergent deux épaules : blanches, assez larges. Son

de dos

Mathilde Je vous la présente de dos. C’est ainsi qu’il faut se la représenter. Un dos, avec des cheveux noirs, épais, qui le cache presque entièrement. Et de ces cheveux noirs, épais, émergent deux épaules : blanches, assez larges. Son

Au loin, là

Je l’ai croisé en bas de l’avenue. Ne me demandez pas pourquoi je l’ai suivi, je ne le sais pas moi-même. Ça a été irrésistible. Je ne me suis pas posé la question, à ce moment-là. J’étais sur l’autre trottoir,

Au loin, là

Je l’ai croisé en bas de l’avenue. Ne me demandez pas pourquoi je l’ai suivi, je ne le sais pas moi-même. Ça a été irrésistible. Je ne me suis pas posé la question, à ce moment-là. J’étais sur l’autre trottoir,