propos

autre

Naître en hôpital. Habiter en avenue. Fréquenter les ruelles

Tout partirait de cette idée de route, de chemin, avec l’intuition immédiate que ce qui compte dans cette route, dans ce chemin, ce n’est pas le lieu où l’on arriverait, le bout, le but à atteindre, mais c’est justement le lieu même de cette route qui serait le questionnement.
Partir d’une route, avant de se demander si l’on est sur la bonne voie, c’est déjà peut-être se demander s’il n’y en a pas d’autres, ailleurs ou juste dans celle où l’on se trouve, imperceptibles au premier coup d’œil, dissimulées ou seulement discrètes, à percer à percevoir.

sandra hinège
ruelleblog[at]hotmail.fr

Publicités

6 Commentaires

  1. Belle découverte. Je reviendrai.

  2. ruelles

    Bienvenue ! et merci de votre visite.

  3. découverte oui! je suis heureuse de vous suivre.

  4. ruelles

    Je me disais, aussi… Bienvenue à vous !

  5. Je découvre vos ruelles. Je sens que je vais aimer m’y promener et m’y perdre.

  6. ruelles

    Ne vous gênez pas, perdez, promenez, bonne visite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s